PRESS

 

 

                           SPA EURO RACE / 01, 02 & 03 juin 2018

 

      Un feu d’artifice final sous le soleil de Francorchamps !

 

Après la météo pluvieuse de vendredi et celle mitigée de samedi, le grand beau temps a marqué la troisième et dernière journée de Spa Euro Race 2018, première organisation circuit de l’année pour le Royal Automobile Club de Spa. Au terme d’une ultime séance qualificative, c’est un festival de course auquel le public a pu assister, avec plusieurs sprints qui ont répondu à l’attente côté spectacle.

 

Ce sont les bolides de la Lotus Cup Europe qui ont ouvert le bal, en l’absence de John Rasse, pas reparti après sa malheureuse crevaison de la veille, synonyme d’envol depuis le fond de la grille de départ, comme le précise le règlement. Battu par le Britannique Jason McInulty (Evora GT4) la veille, le Hongrois Bence Balogh (Evora GT4) a pris une éclatante revanche en dominant la course, tandis que Tamas Vizin (Exige Cup V6 R) assurait le doublé de représentants de la nation magyare. Jason McInulty devait cette fois se contenter de la plus petite marche du podium, tandis que Thierry Verhiest (Exige Cup V6 R) était le meilleur pilote belge en 9ème position.

 

Une fois encore, les jeunes loups de la F4 France ont assuré le show, avec une lutte de tous les instants pour le haut du classement, et un classement final bien différent de celui des deux premières joutes disputées la veille. Alors que le Brésilien Caio Collet, leader du championnat, et le Monégasque Arthur Leclerc semblaient être les favoris, le Sud-Africain Stuart White surgissait pour remporter de haute lutte cette Course 3. Il était accompagné sur le podium par Collet, qui réalise une nouvelle bonne opération au championnat, et le Français Pierre-Louis Chovet. Moins de réussite pour les Belges, avec Ulysse De Pauw 6ème derrière Leclerc, et Ugo de Wilde 7ème au terme d’un week-end plus délicat que prévu. 9ème et 11ème places pour les frangins Esteban et O’Neill Muth, et 16ème rang pour un Baptiste Moulin en phase d’apprentissage.

 

De sprint, il en était aussi question en Peugeot 308 Racing Cup, avec dès le premier passage à l’épingle de la Source un accrochage éliminant Fred Caprasse et Marc Guillot ! Julien Briché, pénalisé la veille, se retrouvait flanqué de Teddy et Jimmy Clairet. Ce dernier renonçait suite à une surchauffe, tandis que Teddy, vainqueur la veille, héritait d’un ‘Drive Through’ pour avoir dépassé les limites de la piste ! Briché l’emportait donc devant David Pouget et le Franco-Belge Amaury Richard, également vainqueur chez les Juniors… avant que la Direction de Course n’octroie de nouvelles pénalités, notamment à Amaury Richard, qui rétrogradait dès lors au 5ème rang général et à la 2ème place en Junior derrière Teddy Clairet ! ‘Drive Through’ également pour son paternel Laurent Richard dans le classement des Gentlemen, ce qui le laissait 2ème derrière le Français Stéphane Ventaja.

 

Incidents à répétition lors de la seconde course de la GT Cup & LMP3 Cup britannique, avec notamment un accrochage éliminant la Ligier Speedworks Motorsport de Butel-Paul dans la montée de Kemmel ! C’est la Norma M30 LMP3 Mectech Motorsport de Bradley Smith et Duncan Williams qui s’imposait au classement général devant les vainqueurs de la veille, la Ligier JSP3 Ecurie Ecosse de Colin Noble et Tony Wells. La meilleure GT était la Mosler MT900 National Motorsport Academy de Gareth Downing.

 

Comme la veille, les Porsche GT3 Cup ont dominé l’impressionnante meute de la compétition hollandaise ACNN, avec une deuxième victoire pour Aart Bosman, dont la version 991 GT3 Cup a devancé les 997 GT3 Cup de Poell et Van Wijngaarden. Entre les ‘Zilhouette’ à carrosserie de BMW Z4 et les Série 3 E36 de l’Ooperon Cup, le show a été total, s’achevant par une gigantesque douche au champagne sur le podium.

 

Disputée sur trois heures, l’ultime épreuve, deuxième manche du Belcar Endurance Championship 2018, a été tout simplement courue à un rythme… sprint ! Les Norma M20FC de la catégorie Belcar 2 ont logiquement dominé le classement, et c’est à la stratégie que l’équipe Russel Racing by DVB Racing, avec Gilles Magnus, Hans et Frank Thiers, a pu faire la différence, profitant d’une neutralisation pour effectuer très tôt dans la course son deuxième arrêt obligatoire, ce qui lui permettait de faire le break. Un appoint de carburant à moins d’une demi-heure de l’arrivée permettait à Gilles Magnus de croiser vers la victoire, la #2 s’imposant devant les autres Norma #111 de De Cock-Joosen-Piessens et #1 de Houthoofd-Bouillon-Goossens. Foire d’empoigne aussi en Belcar 1, avec un duel entre les Porsche 991 GT3 Cup Belgium Racing de Derdaele-Saelens et PK Carsport de Kumpen-Boonen-Longin, jusqu’au moment où cette dernière s’immobilisait en bord de piste en vue de l’arrivée ! Tout profit pour la prestigieuse triplette de PK Carsport, qui s’imposait devant les autres Porsche 991 GT3 Cup PG Motorsport des Hollandais Thijs Heezen et Jos Menten et Independant Motorsports de Stevens-Wauters-Wauters. A noter la 6ème place de catégorie pour la très belle Porsche 991 GT3 Cup Speedlover Racing ‘Moya’ de Paque-Paisse-Meurens. Duel à couteaux tirés et à la seconde en Belcar 3 entre la BMW M4 GT3 de Koen De Wit et la Porsche Cayman GT4 PG Motorsport de Stienes Longin et Marnik Battrijn, la Porsche prenant finalement l’avantage sur la bavaroise, dont le pilote De Wit a effectué toute la course en solo ! En Belcar 4, la vaillante BMW Z3 M de Van de Water, Beckers et Beyers s’imposait, imitée en Belcar 5 par la BMW 325i JJ Motorsport de Guido et Tom Werckx.

 

Cerise sur le gâteau de cette ultime journée de Spa Euro Race 2018, les Supercars et les équipages – spectaculaires – de The Cannon Run, partis de Londres quelques heures plus tôt en direction de Marbella, ont assuré l’ambiance dans le paddock F1 une bonne partie de l’après-midi, proposant une touche ‘glamour’ à cette fin de week-end. Judicieux mélange des genres…

 

Au terme de cette édition très réussie de Spa Euro Race, le R.A.C. Spa fixe rendez-vous aux inconditionnels d’épreuves sur circuit à l’occasion du Racing Festival, programmé sur ce même circuit de Spa-Francorchamps les 28, 29 et 30 septembre.

 

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site www.racspa.be , ainsi que les réseaux                         sociaux FacebookTwitter and Instagram