PRESS

 

 

Neuville, Duval, de Mevius, Verreydt, Thiry, Munster, Van de Wauwer ou Bouffier, ils sont tous chauds pour la Bataille des Ardennes !

 

C'est sous la neige qu'ont débuté ce matin les reconnaissances pour la première étape des Legend Boucles.

 

Une soixantième édition s'annonçant spécialement corsée. Et pas seulement en raison d'une météo très hivernale avec des prévisions pour le week-end hésitant entre pluie et flocons.

 

Mais aussi parce que la course à la succession de Thierry Neuville, présent cette année hors concours sur la petite Corsa de ses débuts transformée en véritable « bombinette », s'annonce très ouverte.

 

Si notre triple vice-champion du monde et son fidèle équipier Nicolas Gilsoul pourront se concentrer uniquement sur le plaisir et le spectacle, tout comme d'ailleurs Bruno Thiry en tête de liste d'une Démo réunissant surtout une dizaine de magnifiques Subaru de tous poils et coloris (on regrette juste l'absence de la WRC ex-McRae du Britannique Martyn Spurrell, moteur cassé au moment de monter sur la remorque pour venir en Belgique!), une dizaine de concurrents au moins peut viser le podium en catégorie Legend.

 

On pense très logiquement d'abord aux Porsche 911 Groupe 4 BMA des deux anciens vainqueurs Bernard Munster et Grégoire de Mevius. Marc Duez ayant préféré déclarer forfait après un essai non concluant de sa Groupe B ce jeudi, l'éclectique Fred Bouvy toujours placé, le Français Alain Deveza, Félix-Marie Brasseur mais aussi l'Allemand  Andreas Gerst figurent au rang d'outsiders parmi les « Porschistes ».

 

Du côté de Ford, cela se bouscule également au portillon avec en invité d'honneur le Français Bryan Bouffier sur la MKII BDA Groupe A ex-Duval affrétée par Christophe Jacob. Deuxième du dernier Rallye d'Ypres à quelques secondes de Kevin Abbring, huitième du dernière Monte-Carlo sur la 3ème Fiesta WRC officielle, Bouffier pourrait être à nouveau brillant. Sera-ce lui le premier étranger à remporter les Legend ? Réponse dimanche après-midi.

 

Son équipier et régional de l'étape Fred Caprasse rêve de podium tout comme sans doute les Britanniques Paul Griffiths et Tim Pearcey, des habitués du RAC Rally et de notre épreuve particulièrement adroits sur la terre. C'est aussi le cas des meilleurs pilotes de MKI. A commencer par l'ex-vainqueur Stouf, le seul à disposer d'un super moteur BDA. Tous les autres devront composer avec un Pinto 8 soupapes développant une cinquantaine de chevaux de moins. Pas nécessairement un si gros handicap s'il fait tout blanc ou très glissant et que l'on s'appelle François Duval (triple vainqueur), Renaud Verreydt (trois victoires aussi) ou Xavier Bouche.

 

Enfin, pour terminer avec la marque à l'ovale, on soulignera la participation du régional Geoffrey Leyon ou le sympathique retour de Gino Bux avec une MKII 8S et un copilote totalement inexpérimenté

 

Parmi les arbitres possibles du match traditionnel Porsche-Ford, on pointe la Nissan 240 RS Groupe B de Ghislain de Mevius, la Mazda RX7 Groupe B de l'ex-champion de France Jean-François Mourgues, les Opel Ascona A de Cédric Cherain et Romuald Thirion, la BMW 323i de Jean-Pierre Van de Wauwer fêtant aujourd'hui son anniversaire ou encore, surtout compte tenu des conditions météorologiques, l'Audi Quattro Groupe B du jeune Michael Lottefier.

 

Sauf énorme surprise, le vainqueur a été cité plus haut. Mais on se réjouit aussi du retour de Didier Monin après 18 ans d'absence (205 GTI), de la présence de Tim Van Parijs (VW Golf) et Guino Kenis (toute nouvelle BMW 2002) ou de quelques autres grands noms du sport auto ou de la politique tels que Yves Matton (Datsun Violet), Eric Van de Poele (BMW 2002) ou Guy Verhofstadt engagé pour la quatrième année en Classic, cette fois aux commandes d'une Lada ex-usine !

 

Si les concurrents Legend en découdront au scratch avec des Target Time quasi impossibles à atteindre, les Classic toujours les plus nombreux réguleront à 60 km/h (plus du tout évident si la neige est de la partie), tandis que la trentaine d'équipages inscrits dans la nouvelle catégorie Challenger devra essayer de tenir une moyenne de 80 km/h.

 

Avec les différents forfaits, on devrait compter entre 270 et 280 autos (le chiffre ne sera officiel qu'à l'issue des contrôles techniques et administratifs ce soir) au départ demain sur le coup de 7h40 avec douze premières spéciales pour la journée du samedi (2x6).

Le lendemain, la seconde étape forestière essentiellement sur terre sera composée de sept RT différentes. L'arrivée sera jugée dimanche sur le coup de 14h pour la première Classic.

 

On attend énormément de monde dans la région ce week-end pour assister aux Legend Boucles. Encore plus avec les conditions hivernales annoncées et les contrôles policiers prévus, on recommande donc plus que jamais à tous les spectateurs d'être très prudents, en bords de spéciales mais aussi sur les routes.