PRESS

 

 

La chasse à la R5 est ouverte dans la catégorie ‘Classic’ !

 

Avec plus de 150 équipages engagés dans la catégorie ‘Classic’, celle des purs et durs de la Régularité à 60 km/h, le moins que l’on puisse dire et écrire, c’est que les Legend Boucles à Bastogne constituent plus que jamais le grand rendez-vous de début de saison. Ce qui n’était pas gagné d’avance lorsque les inscriptions en vue du millésime 2018 se sont ouvertes… « Avec la concurrence directe du Rallye de Monte-Carlo Historique, l’extrême proximité au calendrier du Rallye Neige et Glace, l’augmentation du prix des engagements et l’avènement de la catégorie ‘Challenger’, on s’attendait à une certaine baisse de régime – légitime - en ‘Classic’, explique Pierre Delettre. Certes, il y a un peu moins de monde que par le passé, mais le résultat dépasse malgré tout nos attentes. Les adeptes de la régularité, discipline née en Belgique, ont répondu présent, et la lutte pour la gagne promet une fois encore d’être incroyablement disputée… »

 

Confirmation quand on sait que les… 9 premiers du classement général ‘Classic’ en 2017 seront de nouveau au départ cette année ! Et si Eric Piraux et Catherine Monard (Renault 5 Alpine) tenteront de remettre le couvert en signant une deuxième victoire consécutive, ces inconditionnels de la marque au losange peuvent s’attendre à une réplique cinglante d’autres spécialistes de la Régul’.

 

En fait, dès les premiers tronçons, la chasse à la R5 sera lancée, et dans les rangs des candidats au podium final, on pointe tous les spécialistes de la discipline dans notre pays, qu’il s’agisse de Daniel Reuter et Robert Vandevorst (Porsche 914/6), Eric Gengou et Didier Gathy (Volvo 142S), Gaëtan Schoonbroodt et François Gehlen (Ford Escort MK1), Patrice Simon et Vincent Duchesne (Porsche 924 S), Marc Van Dalen et Julien Minguet (Ford Escort MK2), Etienne Baugnée et Benoît Remion (Ford Escort MK1), Kurt Dujardyn et Filip Deplancke (Porsche 911 Carrera RS), Claude Ninane et Christophe Simon (Opel Kadett C), Jean-Jacques Martens et Aswin Pyck (Volvo PV444), Damien Chaballe et Georges Chalsèche (Citroën Visa GTI), Patrick Lambert et Patrick Lienne (BMW 2002 Ti), Tristan Miroux et Benjamin De Moor (Datsun 240 Z), Nicolas Hennes et Luc Wilputte (BMW 320i), Jean-Paul Bertrand et Jérôme Bestgen (BMW 2002 Tii), etc.

 

Des spécialistes qui devront se méfier des ‘jeunes qui poussent’ et qui apprennent très vite en Régul’, à l’image d’Alexandre Delhez (le fils de Johnny Delhez), très bien accompagné par Christian Bernard (Ford Escort MK1), ou encore de Jonathan Georges et Elisabeth Fagnant (Peugeot 205 GTI) !

 

Seuls contre tous les Belges !

 

Et les équipages internationaux, dans tout ça ? Ils rechignent parfois à venir se frotter aux Belges à domicile… à l’exception notable de Frédéric Magdziarek et Philippe Lhomme (VW Golf GTI) d’une part, Jérôme Ambrosini et Montgomery Abel (Audi 80 GT) de l’autre, qui ont pour habitude de briller à Bastogne. Seront-ils en mesure de défaire les nôtres dans les forêts luxembourgeoises ?

 

Comme il est de tradition en ‘Classic’, les bonnes surprises sont toujours possibles, a fortiori lorsque le groupe des outsiders est aussi bien garni qu’à Bastogne. Les Kevers-Charlier (Ford Escort MK1), Franchi-Thirionet (Audi Quattro), Hooreman-van Rijckevorsel (Volvo 122), van Rijckevorsel-Colson (Volvo 122S), Vinette-Cornelis (BMW 2002 Tii), Cialone-Ruth (Porsche 911 T), Charlier-Charlier (Porsche 911 SC), Neutelers-Hardenne (Saab 99), Sotrez-Gulpen (Citroën BX Sport) et consorts (la liste est très loin d’être exhaustive…) peuvent en effet surgir à tout moment.

 

Quant aux filles dans la course, elles seront forcément nombreuses, avec des équipages magnifiant le ‘Girl Power’, à l’image par exemple d’Aurélie Van Houdenhove et sa nouvelle copilote Yasmina Lanners (Opel Kadett GT/E), ou encore Sylviane Michel et Cindy Brusselmans (Saab 99). 

 

L’ex-Premier roule en… Lada !

 

La catégorie ‘Classic’ est aussi remarquable par l’extrême variété des montures qui garnissent la liste des engagés. Un vrai bonheur pour les passionnés qui choisissent d’apprécier les passages moins ‘à l’arrache’ de ces montures, ce qui permet de davantage les choyer du regard.

 

Parmi les immanquables de cette édition 2018, on pointera bien sûr les trois voitures issues de l’Abarth Works Museum cher au fidèle Guy Moerenhout, qui seront cette fois des… Lada ! Histoire de rappeler que la marque russe a longtemps adapté des modèles d’origine Fiat. Il n’en fallait pas plus à notre ex-Premier Ministre Guy Verhofstadt, inconditionnel de l’épreuve toujours secondé par Guido Devreker, pour débouler aux commandes d’une originale VAZ 21011 de 1975, tandis que Moerenhout-De Munck et Vlaisloir-Nijs feront confiance à la Lada VFTS, version rallye de la 2105. A voir ou revoir !

 

Incontournable également sera la Porsche 911 SC 3.0 Gr.4 aux couleurs de Belga, en fait l’ex-voiture de Marc Duez et Willy Lux en Championnat de Belgique ! Une auto qui sera alignée par son actuel propriétaire, Johan Frank Dierickx, copiloté par Hans Calsius.

 

Pour le reste, les amateurs du genre se délecteront de la présence de machines aussi éclectiques que les Mercedes 450 et 500 SLC, Mini Cooper de différentes versions, Citroën 2CV (dont les inimitables Maréchal-Beaujean), Trabant P601, DAF 66 Marathon, Alfa Romeo Giulia Sport et GT Junior, Peugeot 104 ZS, Ford Anglia 105 E, Chrysler Avenger GT ou encore Triumph Spitfire. Sans oublier bien sûr les superbes Austin Healey 3000, dont la version de Renard-Sigtermans, datant de 1958, est la doyenne du plateau !

 

Plus que jamais, la catégorie ‘Classic’ des Legend Boucles à Bastogne sera celle où se croisent toutes les philosophies, avec au bout de la route un maximum de plaisir !