PRESS

 

 

 

La catégorie ‘Classic’ est restée une affaire de spécialistes…

 

Eric Piraux et Catherine Monard tout en régularité

 

Si la course en ‘Legend’ a été marquée par une domination sans partage de Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, du côté des ‘Classic’, la variété était clairement au rendez-vous lors des Legend Boucles à Bastogne 2017. Samedi, Dirk Van Rompuy et Jens Vanoverschelde (Opel Ascona B) prenaient les premiers tests de régularité à leur compte, avant de laisser la vedette à Eric Piraux et Catherine Monard (Renault 5 Alpine) d’une part, Damien Chaballe et Georges Chalsèche (Volvo 122 S) de l’autre. Si Van Rompuy-Vanoverschelde finissaient par renoncer sur bris mécanique, Piraux-Monard se hissaient en tête de la course, bénéficiant d’un avantage forcément réduit (une tradition en Régularité) sur ces autres spécialistes que sont Daniel Reuter et Robert Vandevorst (Porsche 914/6).

Le programme dominical était néanmoins copieux, avec ces fameux six tests de régularité alternant chemins forestiers et routes étroites, le tout dans des conditions très délicates. Et ce dimanche matin, il faisait plutôt frais dans les tronçons sélectifs, à tel point que la Volvo Amazon de Chaballe et Chalsèche allait souffrir, notamment dans quelques montées verglacées. Un terrain convenant par contre parfaitement à l’agile Renault 5 Alpine de Piraux et Monard, qui parvenaient à faire le break, tandis que d’autres noms connus de la discipline s’illustraient en signant des performances de choix, qu’il s’agisse de Ninane-Simon (Opel Kadett C), Baugnée-Remion (Ford Escort MK1) ou encore les Italiens Olivieri-Rainisio (Ford Anglia 105 E).

Reuter et Vandevorst ralentis par une crevaison en début de journée, Eric Piraux et Catherine Monard ne se faisaient pas prier pour remporter une brillante victoire à bord d’un bolide rappelant celui d’un certain Jean Ragnotti au Rallye de Monte-Carlo 1978. La 5 Alpine regagnait Bastogne avec un total de 293,4 points, devançant la Volvo 122 S de Chaballe-Chalsèche (352,0 pts) et la Porsche 914/6 de Reuter-Vandevorst (326,7 pts). Superbe podium pour une catégorie ‘Classic’ plus que jamais mise en valeur, et dont les ténors commencent à devenir des noms familiers des médias et des suiveurs.

               

Le top 5 de ces Legend Boucles mettait à l’honneur d’autres valeurs sûres de la discipline, en l’occurrence Gengou-Gathy (Volvo 142 S, 367,9 pts) et Dujardyn-Deplancke (Porsche 911 Carrera RS, 368,7 pts), qui devançaient Baugnée-Remion (374,7 pts), Ninane-Simon (418,5 pts), Van Dalen-Minguet (Ford Escort MK2, 427,4 pts), Miroux-De Moor (Datsun 240 Z, 436,6 pts) et les Français Baillet-Baillet (Porsche 911, 491,4 pts).

Une fois de plus, les Belges sont restés les maîtres de la Régularité, le meilleur équipage étranger ayant été le duo transalpin Schöns-Giammarino (Alfa Romeo Giulia 1300), qui pointait dans le top 5 général avant hélas d’effectuer un tour trop peu dans la ‘show’ de Mirwart.

A l’arrivée des innombrables concurrents de cette très populaire catégorie ‘Classic’ sur la Place Général Mc Auliffe, les sourires étaient radieux, plus d’un pilote et copilote faisant part de son enthousiasme après avoir parcouru les désormais… légendaires RT forestiers des Legend Boucles à Bastogne. Les lauréats ne manqueront pas de remettre leur titre en jeu dans douze mois, et les autres auront à cœur de tenter d’inverser la tendance de cette bien belle édition.

Le rendez-vous est déjà pris…