PRESS

 

 

  Les brèves bastognardes

 

La séance de dédicaces le vendredi à 18h00

C’est devenu une tradition que ni les spectateurs ni les pilotes ne veulent manquer. Le vendredi à 18h00, le gratin des Legend Boucles sera réuni durant une petite heure sous le chapiteau Place McAuliffe pour un bain de foule lors d’une séance d’autographes, de photos et autres selfies qui inonderont instantanément les réseaux sociaux.

Treize anciens vainqueurs au départ

En additionnant pilotes et copilotes, treize anciens lauréats des Boucles se présenteront au départ de cette édition 2017, la 59e des Boucles et la 12ème déjà en Legend.

Le plus capé de tous est bien sûr Patrick Snijers, lauréat à huit reprises entre 1981 et 2009. A côté de lui, on retrouve deux triples vainqueurs avec François Duval (2013, 2014 et 2015) et Renaud Verreydt (1992, 1997, 2000). Depuis l’an dernier, Bernard Munster est passé à deux. Toujours du côté des conducteurs, on retrouve encore Marc Timmers (2006), Bruno Thiry (2010) et Jean-Pierre Van de Wauwer (2012). On ajoutera encore six équipiers avec Denis Giraudet (1994), Jean-François Elst épaulant déjà Verreydt en 2000, Eric Marnette (2012), Nicolas Gilsoul (2010), Anthony Bourdeaud’hui (2013, 2014 et 2015) ainsi que Andrée Hansen (2016).

24% d’étrangers

Avec 72 équipages étrangers, soit 24% du plateau, les Legend Boucles restent plus que jamais une épreuve internationale. Dix nationalités étrangères sont représentées avec une majorité de Français (24), dix-sept Néerlandais, 14 Luxembourgeois, sept Britanniques, quatre Italiens, trois Allemands, un Suisse, un Espagnol, un Lituanien et un Estonien.

Henrard et son nouveau Dunbee en Demo

Si elle ne recueille, hélas, plus le succès escompté et ne comptera pas cette année de Groupe B au départ, la catégorie Demo permettra tout de même de voir évoluer la Mitsubishi Lancer Groupe A de Laurent Le Millin, la Subaru Impreza 555 d’Alain Deveza et surtout le nouveau Buggy Dunbee de Stéphane Henrard. Un moment pressenti, le nouveau Pick-Up Ssanyoong de rallycross sera seulement exposé près du chapiteau.

 

                                

Radio rally 7FM en direct de la Place McAuliffe

Après le succès des deux années précédentes, Rally 7FM remet en place l’opération de couverture intégrale de notre événement avec un studio temporaire installé durant trois jours sur la Place McAuliffe. Durant plus de 48 heures de direct, l’antenne sera exclusivement réservée aux commentaires, interviews et classements de l’épreuve avec même des envoyés spéciaux aux arrivées de RT et parc d’assistance ou de regroupement comme à la belle époque. Avec l’expérimenté Christian Lahaye pour lier la sauce. Pour tout savoir durant les Boucles, les suiveurs se brancheront donc sur le 96.2 pour la région de Vielsam-Gouvy-Saint Vith-Reuland et sur le 89.1 FM pour le pays de Bastogne et nord du Grand-Duché. Grâce à de nouveaux émetteurs mis en place pour l’occasion, il sera également possible de capter la « radio rallye » aux abords de toutes les RT.

Voici les différentes fréquences :

• 96.2 FM > Eifel, Vielsalm, Gouvy, Houffalize

• 89.1 FM > Pays de Bastogne, Houffalize, Bertogne, Sainte-Ode

• 100.7 FM > Trois-Ponts, Stoumont

• 89.6 FM > Saint-Hubert

• 99.8 FM > Libin

Spéciale en direct sur TV Lux et les chaînes communautaires, en streaming sur la RTBF

Pour ceux qui ne peuvent se rendre sur place, le premier passage dans une très belle spéciale, le samedi à partir de 14h35, sera diffusé en direct. La production sera faite par TV Lux et les images reprises par les dix autres chaînes régionales de la communauté française (RTC Liège, Télévesdre, Brutélé,…), ainsi qu’en streaming sur les sites du Moniteur de l’Automobile, de la RTBF et du RAC Spa.

Recos interdites pour la terre, les mêmes notes pour tous

Si les reconnaissances pour les douze RT (dont six différentes) du samedi restent officiellement autorisées uniquement le vendredi 17 et pour les seuls concurrents Legend, les six RT sur terre du dimanche resteront secrètes. Des mesures assez radicales ont été prises cette année pour éviter les tricheries et prendre les inévitables fraudeurs la main dans le sac. Elles ne seront évidemment pas dévoilées ici, mais les resquilleurs, petits ou grands, prendront cette année de très gros risques d’être purement et simplement interdits de départ. Tout le monde aura été prévenu…

Pneus neige même en forêts

Afin de limiter les coûts, les pneus racing restent interdits. Pour les concurrents Legend tout comme les Classic, seuls sont autorisés les pneus neige (hiver) à choisir parmi une liste prédéfinie, tant sur l’asphalte que sur la terre. Les clous sont bien sûr prohibés.