PRESS

 

 

‘Classic’ : plus qu’un succès, un plébiscite !

Avec près de 200 en voitures engagées dans la catégorie ‘Classic’ sur les 300 attendues au départ le samedi 18 février, le moins que l’on puisse dire, c’est que les adeptes du ’60 km/h’ ont répondu à l’appel des organisateurs des Legend Boucles @ Bastogne 2017 ! Preuve que le coup de ‘boost’ opéré par Pierre Delettre et son équipe en vue de l’édition 2016 a allègrement porté ses fruits…

« Depuis l’an dernier, les éléments plaidant en faveur de la catégorie ‘Classic’ sont toujours plus nombreux, explique l’organisateur. Il y a bien sûr l’arrivée d’Eric Chapa en qualité de responsable de ces concurrents adeptes de la régularité, mais aussi l’adoption du système Blunik, qui a déjà fait ses preuves, sans parler d’une communication propre aux ‘Classic’, qui a permis d’offrir une visibilité largement méritée aux cadors de cette catégorie. On s’attendait à un succès confirmé pour 2017, on se retrouve face à un véritable plébiscite. Preuve que parcourir les RT fermés des Legend Boucles à 60 km/h a aussi un sens. Et puis, la Belgique est clairement le pays de la Régularité, ce qui se vérifie plus que jamais… »

Il faut en effet se rappeler que c’est en Belgique que les épreuves de régularité pour voitures anciennes sont nées, avec la Coupe des Sources chère à Pascal Collard, qui occupe d’ailleurs le rôle de Relations Concurrents aux Legend Boucles @ Bastogne 2017. Au fil des ans, certains copilotes (élément essentiel d’un équipage en Régul’) ont fait une spécialité de ces jeux de piste pour grands garçons, passés maîtres dans l’art de calculer une moyenne et de la faire respecter. Pour qu’un équipage dispose d’un maximum de chances de briller, il faut que le pilote sache tenir un volant, et attaquer lorsque cela s’avère nécessaire, mais aussi que la voiture soit en mesure de digérer les irrégularités du terrain… surtout dans le cadre de l’épreuve de début de saison s’élançant depuis la Place McAuliffe à Bastogne. Il n’empêche, les anciennes alignées en ‘Classic’ sont nettement moins onéreuses que celles qui se disputent la victoire en ‘Legend’, ce qui peut aussi expliquer le succès de la catégorie.

                              

Vers un match Belgique-France arbitré par l’Italie ?

Si la Belgique est la patrie de la Régularité – comme on vient encore de s’en rendre compte au Rallye de Monte-Carlo Historique et au Rallye Neige et Glace -, force est de reconnaître qu’au gré des éditions des Legend Boucles @ Bastogne, la menace française est toujours plus réelle. Cette année encore, trois équipages hexagonaux sont, sur papier, en mesure de contrarier les plans des spécialistes belges. A commencer par Frédéric Magdziarek et Philippe Lhomme, dont la très belle et originale BMW 2800 CS est passée près de la montre en or l’an dernier. De leur côté, Christophe et Anne Baillet, qui se partageront l’habitacle d’une Ford Escort RS2000 MK2, ont défié les nôtres chez eux, lors du ‘Neige et Glace’ il y a quelques jours à peine, et ils sont décidés à prendre une éclatante revanche en terre belge ! Jérôme Ambrosini et Montgomery Abel (Audi 80 GT) sont d’autres habitués des Legend Boucles, et leur potentiel ne fait aucun doute.

Du côté des équipages transalpins, on a aussi des arguments à faire valoir. Piero Lorenzo Zanchi et Giovanni Agnese peuvent ainsi se targuer d’avoir remporté le Rallye de Monte-Carlo Historique en 2015. Avec une très belle Lancia Flavia 1800 Coupé, ils n’ont dès lors pas l’intention de jouer les touristes à Bastogne. Pas plus d’ailleurs qu’Alessandro Olivieri et Cesare Rainisio, dont la Ford Anglia 105 E ne cesse de surprendre au gré des éditions et des épreuves.

On sera plus curieux au sujet des concurrents arrivant d’Estonie et de Lettonie, dont on ne connaît pas bien le niveau. A commencer par Thomas Kreek et Arvi Hain, qui se partageront une originale VAZ 21011 de construction soviétique.

Face à ces concurrents venus du sud, ils seront – forcément – très nombreux à vouloir être prophètes en leur pays. Si Yves Deflandre, vainqueur de l’édition 2016 en ‘Classic’, a migré vers la catégorie ‘Legend’ cette année, son copilote Patrick Lienne reste de son côté fidèle à la Régul’, prenant place aux côtés de Patrick Lambert (BMW 2002 Ti). Il tentera forcément la passe de deux, tout en sachant qu’il aura à croiser le fer avec des duos très expérimentés, à l’image de Gengou-Gathy (Volvo 142 S), Ninane-Simon (Opel Kadett C), Baugnée-Remion (Ford Escort MK1), Simon-Duchesne (Porsche 924 S), Crucifix-Caldeira (Porsche 911 Carrera ou Ford Aglia 105 E), Reuter-Vandevorst (Porsche 914/6), Piraux-Monard (Renault 5 Alpine Gr.2), Van Rompuy-Vanoverschelde (Opel Ascona B), Chaballe-Chalsèche (Volvo 122 S), Franchi-Bernard (Audi Coupé Quattro), etc.

Vous l’avez compris, bien malin qui pourrait prédire le top 3 des Legend Boucles @ Bastogne 2017 en ‘Classic’. D’autant que dans le sillage de ces ‘experts’, on pointe une liste tout aussi impressionnante de gros outsiders, qu’il s’agisse des Delporte-Bozet (Porsche 924), Van Dalen-Minguet (Ford Escort MK2), Dujardyn-Deplancke (Porsche 911 Carrera RS), Collignon-Felot (BMW 2002 Ti), Martens-Pyck (Volvo PV544), Dufrasne-Dogne (VW Golf GTI) et consorts.

A noter l’arrivée en ‘Classic’ du spécialiste des rallyes historiques de vitesse Stefaan Prinzie, qui domptera pour l’occasion une BMW 320i avec Sharon Vermeulen à sa droite.

C’est aussi en ‘Classic’ qu’on retrouve quelques personnalités s’accordant un week-end de détente - ou presque - aux Legend Boucles. Notre ex-Premier Ministre Guy Verhofstadt, cador de la politique européenne, est ainsi devenu un habitué de l’épreuve, et s’il conserve Guido Devreker à sa droite, il pilotera cette année une Lancia Beta Coupé. Une italienne toujours alignée par l’Abarth Squadra Storica Racing de Guy Moerenhout, lui-même omniprésent en compagnie de Filip De Munck sur Fiat 124 Abarth Rally.

Dans sa déco ‘Flower Power’, la Ford Escort MK2 de ‘Monsieur J&Joy’, Pierre Hamblenne, et ‘Monsieur Orbea’, Bernard Dejaeghere, n’aura aucune chance de passer inaperçue. Quant à Jean Dewandre, toujours secondé par Vincent Snyers, c’est sa profession de… curé qui en fait un concurrent particulier, amoureux fou de la Talbot Sunbeam Ti.

Ultime qualité de la catégorie ‘Classic’, la variété des voitures qui s’élanceront à l’assaut du parcours. Pour le plus grand plaisir des fans, c’est une bonne partie du patrimoine automobile qui va arpenter le parcours, avec des modèles allant de la Citroën 2CV et la Renault 4 jusqu’à la Mercedes 500 SLC et la Datsun 240 Z, en passant par la VW Coccinelle, la Simca 1000, les DAF 55 et 66, les Skoda 110 et 120, la Saab 99, la Trabant P601, la Fiat X1/9 (en version Prototipo Replica !), ou encore la plus racée Austin Healey 3000. Pas de doute, y en aura pour tous les goûts tant le samedi que le dimanche…

Place à une nouvelle ‘Bataille des Ardennes’ de la Régularité à 60 km/h de moyenne, avec des équipages qui vont croiser le fer, parfois galérer, mais toujours s’amuser. Et ça va se savoir…  (Fin)