PRESS

 

 

Les Legend Boucles @ Bastogne aussi ‘at home’ à Stoumont…

 

René Marin : à chacun son char !

Il affiche 69 printemps au compteur… mais son enthousiasme est intact ! Il est vrai que René Marin, qui incarne parfaitement le ‘gentleman driver’ dans le peloton des Legend Boucles @ Bastogne, a débuté le sport auto sur le tard, ayant d’abord pris soin de mener à bien sa vie professionnelle. « J’avais en effet 47 ans lorsque je me suis mis au rallye, commente René. C’était en 1996, au volant d’une Renault Clio Williams, dans le cadre des… Boucles de Spa ! Avec mon fils Stéphane dans le baquet de droite. Et la première spéciale de ma vie, c’était la Clémentine… sous la neige ! Une sacrée aventure, et le début d’une belle et longue histoire… »

Depuis ces premiers tours de roues, René Marin a remis le couvert à 20 reprises aux ‘Boucles’, toujours aux commandes de Renault, la Clio Williams des débuts ayant fait place à une Clio RS. Et dès que les Boucles de Spa sont devenues ‘Legend’, ce régional de l’étape est passé à la 5 GT Turbo. Bolide au losange dont il est resté fidèle, un deuxième exemplaire ayant succédé au premier, toujours dans la catégorie ‘Legend’ à moyenne haute. « L’auto date de 1985, et elle affiche une puissance de 110 chevaux¸ explique René. Attention, rien à voir avec les 5 GT Turbo Groupe N dont disposaient naguère Jean Ragnotti et Alain Oreille ! Mécaniquement, la mienne est nettement plus modeste, mais efficace malgré tout… »

                                    

Originaire de l’arrondissement de Verviers, à Winamplanche, René Marin nous a fixés rendez-vous au centre du village de La Gleize, dans la commune de Stoumont, pour la traditionnelle séance photos. Il est vrai que les spéciales tracées du côté de Stoumont et Trois-Ponts constituent le lien avec les Legend Boucles de naguère. N’en concluez pas pour autant que René Marin fasse preuve de nostalgie… « Les spéciales tracées dans la région de Bastogne sont tout simplement belles, et même extraordinaires, poursuit le presque septuagénaire. Et les tronçons forestiers du dimanche sont top ! Pour un pilote amateur comme moi, qui pratique le rallye pour s’amuser, c’est un plaisir d’évoluer dans de telles conditions. Et comme le parcours est exigeant, il est toujours possible de finir dans la première moitié du classement, même avec 110 chevaux. Que demander de plus ? »

Preuve de l’attachement de René Marin aux Legend Boucles @ Bastogne, il a tenu à faire poser sa R5 GT Turbo aux côtés du char trônant à l’entrée du superbe Musée December 44 de La Gleize. Petit clin d’œil à son homologue installé sur la Place McAuliffe de Bastogne. A chacun son char, en quelque sorte…

(Fin)