PRESS

 

 



Christian, Guillaume et Sébastien Glaude : l’histoire d’une passion… et de l’engouement d’une région !

 

Ils comptent parmi les régionaux de l’étape bastognarde… et pour cause ! La famille Glaude, c’est avant tout la parfaite illustration de l’état d’esprit qui anime la nouvelle terre promise des Legend Boucles chères à Pierre Delettre. Et ce qui ne gâche vraiment rien, c’est que Christian Glaude, le paternel, est… Bourgmestre de Bertogne, commune voisine de Bastogne, depuis le mois de septembre dernier ! Il est donc bien placé pour juger l’impact d’une telle épreuve sur toute une région…

« Pas de doute, pour ce qui est des sports moteurs, les Legend Boucles, c’est un sacré événement, explique Monsieur le Bourgmestre. Ca nous renvoie aux années ’80, et je dois avouer que ce retour était vraiment attendu de longue date ! L’impact sur la notoriété de nos villages est très important, et les retours économiques nombreux. C’est bien simple, à Bertogne, on n’arrête pas de recevoir des demandes concernant des gîtes à louer. L’offre hôtelière de Bastogne étant désormais quasi saturée, les concurrents et le public se rabattent sur les communes des environs, ce qui est très plaisant pour tout le monde. Sans oublier les buvettes qui tournent à plein rendement durant l’épreuve, et qui font le bonheur des associations locales. Bref, rien que du positif, vraiment ! »

En février 2015, pour la première édition des Legend Boucles à Bastogne, le challenge était total pour tout le monde, y compris les communes des environs… « Je parle volontiers d’un projet pilote qui a clairement porté ses fruits, poursuit Christian Glaude. Au bout du compte, il y a eu beaucoup d’enthousiasme et très peu de critiques. Ce qui a plaidé en faveur de l’organisation de Pierre Delettre, c’est la propreté des endroits visités une fois l’événement passé. Vous savez qu’en Ardenne, on est respectueux de l’environnement. Or, l’équipe organisatrice a tout fait dans les règles de l’art, ce qui a logiquement entraîné des commentaires très positifs… »

Lorsqu’il ne revêt pas sa ceinture maïorale, Christian Glaude enfile - parfois - la combinaison de pilote. C’est que les sports mécaniques dans la famille, on aime ça ! « Du plus loin que je me rappelle, il y a toujours eu un engin motorisé au fond du garage. Auto, moto ou quad ! » Et c’est bien avant l’arrivée des Legend Boucles dans la région de Bastogne que les Glaude se sont présentés au départ… « La première fois, c’était en effet lors des Legend Boucles de Spa en 2006, se rappelle Christian. Avec mon fils Sébastien. On avait retapé une Volvo qui traînait depuis 25 ans dans une grange, et on s’est lancé dans l’aventure ! » 

Marque de fabrique des Glaude père et fils : une grande fidélité à la marque suédoise. Pour l’édition 2016, ce sont encore des Volvo 144 et 142, qui datent du début des années ’70, qui seront alignées dans la catégorie ‘Legend’… « En fait, quand j’avais 18 ans, c’est au volant d’une Volvo 144, propriété de mon père, que j’ai appris à conduire, poursuit le Bourgmestre de Bertogne. Et je dois dire que j’ai pas mal bourlingué à son volant… parfois à l’insu des parents ! Ce sont désormais de bonnes autos, et quand on voit que mon fils Guillaume a terminé aux portes du top 20 général en ‘Legend’ l’an dernier, et moi une dizaine de places plus loin, on peut en conclure que nous sommes avant tout présents pour nous amuser… mais en gardant un œil attentif sur le chrono ! Rouler sur des routes qu’on emprunte régulièrement, cela nous rend très fier, et savoir que dans le public, de nombreuses connaissances sont là pour nous voir passer, ça fait chaud au cœur ! »

Les samedi 20 et dimanche 21 février, la famille Glaude sera de nouveau présente en nombre au départ des Legend Boucles 2016, avec le paternel Christian et sa fille Anne à bord de la Volvo 144 GL, le fiston Guillaume secondé par sa compagne Alisson Henrot sur la Volvo 142 GL, et le deuxième fiston Sébastien avec Laurent Copine en Volvo 144 S. Et vous pouvez nous croire, ça va remuer du popotin dans les tests de régularité…