PRESS

 

 


Déjà plus que 70 places pour le RAC belge

L’enthousiasme des organisateurs des Legend Boucles est communicatif. A la veille de Noël, alors que les préparatifs sur le terrain vont bon train, les engagements pour l’édition 2016 continuent à rentrer quotidiennement. A un peu plus de deux mois de l’événement des 20 et 21 février prochains, 230 bulletins sont déjà rentrés, soit déjà plus que le nombre de concurrents au départ en 2015. 

« C’est assez incroyable, » s’exclame le G.O. Pierre Delettre. « On est dans les chiffres de 2010 et 2011, les deux meilleures années. Au rythme où  vont les choses, on affichera  déjà complet peu après la nouvelle année. »

 

On ne  battra toutefois pas de record en 2016 puisque le découpage du rallye et la mise sur pied d’une étape dominicale 100% terre en ligne, avec les Classic devant les Demo et les Legend, ne nous permettra pas d’accepter plus de 300 voitures au départ. « Cela signifie qu’à deux mois du départ et un mois et demi de la clôture officielle des inscriptions, il ne reste déjà plus que 70 places disponibles. On va devoir prévoir une liste d’attente comme à la belle époque du RAC. »

 

Le célèbre RAC  Rally auquel nous ferons plus que jamais référence cette année…

« J’ai récemment eu l’occasion de parcourir les étapes sur terre du dimanche et on se croirait vraiment au Pays de Galles ou en Ecosse, » sourit Pierre Delettre. « Le décor pour les spectateurs sera aussi magique. Pilotes, copilotes et fans vont se régaler et cela qu’il y ait de la neige ou pas. »

 

Pas étonnant dès lors que certaines pointures des épreuves historiques britanniques, déçus par l’annulation du dernier Roger Albert Clark (l’héritier du RAC), aient décidé de traverser la Manche en février. Ce sera notamment le cas de Paul Griffiths, 3e du RAC Historique 2009 et 2eme en 2013. Pas de doute, surtout épaulé par un équipier belge, ce spectaculaire pilote de Ford Escort Gr.4 devrait être à l’aise et pouvoir viser le nouveau « Challenge terre » récompensant les plus rapides sur la 2e journée 100% glisse.

Les statistiques révèlent que le nombre d’engagés pour cette deuxième année dans la région de Bastogne augmente proportionnellement tant en Classic qu’en Legend. Avec également l’arrivée de quelques nouvelles autos encore jamais vues sur notre rallye. Ce sera notamment le cas d’une Toyota Celica Twin Cam Turbo aux couleurs usine, d’une Mazda 323 4WD  ou de la Subaru Legacy Groupe A du Français Eric Douart.

 

Et l’on vous réserve, comme à l’habitude, encore quelques surprises. Notamment avec la très dynamique ville de Bastogne préparant une belle fête pour lancer le rallye le vendredi soir.

 

Vous l’aurez compris, pour les amateurs de rallye, ce sera Noël en février. Ce qui  ne nous empêchera pas de vous souhaiter d’excellentes fêtes de fin d’année. On vous donne rendez-vous l’année prochaine pour le cap des 300…