PRESS

 

 

 Du beau monde en Classic

Pas mal de vainqueurs potentiels et un ex-Premier

Majoritaire avec plus de 130 concurrents, la catégorie Classic accueille des équipages de tous horizons : des débutants disputant leur premier rallye, des fidèles amateurs, des spécialistes de la « regul », quelques noms connus venus « just for fun » et même un ancien Premier Ministre en la personne de Guy Verhofstadt, grand passionné de voitures historiques.

Depuis que la moyenne est remontée de 50 à 60 km/h, la catégorie Classic ne cesse de croître, tant en quantité qu’en qualité. Tenir la cadence imposée sur des chemins de terre ou sur la neige sera réellement du sport et les concurrents de cette sous-catégorie prennent de plus en plus de plaisir pour des budgets nettement plus réduits qu’en Legend. Une victoire en Classic a donc de plus en plus de valeur.

Et si certains anciens lauréats ou ténors tels Deflandre ou Van Rompuy sont montés, on recense de plus en plus d’équipages redescendus. Et pas n’importe lesquels. Daniel Reuter est un des premiers outsiders en Legend à avoir préféré jouer les premiers rôles en Classic aux commandes de sa Porsche 914. Il a été suivi par Damien Chaballe (Volvo 122S), Jean-Noel Van Houdenhove (Opel Manta 200) et sera imité cette année par Timothy Van Parijs au volant de la Porsche de son papa-équipier, le Français Eric Douart (Opel Kadett GTE) ou le patron de Kronos Marc Van Dalen engagé sur une Peugeot 205 GTI. Etienne Baugnée découvrira, lui, notre épreuve aux commandes d’une MGB GT, tout comme le Français Laurent Richard engagé de dernière minute sur une BMW 2002 tii montée dans les ateliers du Delahaye Racing.

Pour la gagne, il faudra aussi compter sur des habitués des épreuves de régularité tels que Christian Crucifix (Porsche 911), Claude Ninane (Kadett), Eric Van Peer (BMW 2002), Claude Verhelle (Ford Escort) ou Guy Moerenhout (Fiat Ritmo), tous bien assistés. Surtout ce dernier sortant de son musée Abarth une deuxième Ritmo pour l’ex-Premier Ministre Guy Verhofstadt. Déjà vu au volant d’une ancêtre à Francorchamps, l’un de nos plus célèbres politiciens découvrira cette fois le rallye.

Enfin, l’épreuve Classic est aussi l’occasion pour le public de revoir quelques toutes belles pièces de collection : Alpine A110, Triumph TR7, Audi Coupé Quattro, Saab 96 V4, Lancia Fulvia Coupé venue d’Italie pour Eugenio Rossi, Mercedes Benz 450 ou 2CV et Coccinelle, il y en aura vraiment pour tous les goûts au sein d’un plateau riche et varié.