PRESS

 

 

 Lors de l'annonce du changement de centre de rallye pour les Legend Boucles de Spa® devenues Legend Boucles®, notre Administrateur-Délégué, Pierre Delettre s’est voulu modéré, ne voulant pas mettre en avant les raisons profondes de ce changement. 

Cependant, le Comité Organisateur dans son ensemble se doit maintenant de réagir fermement aux fausses déclarations qui ont suivi. 

·         Nous avons par exemple entendu que la Ville de Spa a été prise au dépourvu. 

Déjà au début des années 2000, les Boucles de Spa® ont envisagé de «R39;déménagerR39;» à Stavelot où se situaient d’ailleurs les bureaux de l’UMS/Rac Spa. La presse l'avait à l'époque très largement relayé. 

Au fil des années, les relations avec la ville de Spa étaient de plus en plus tendues. Les démarches se compliquaient et nous recevions très peu de soutien logistique de la part de la ville. 

A l’issue de l’édition 2014, notre Administrateur Délégué, ne s'est pas caché du très bon accueil reçu par Bastogne et sa région. Nous avons annoncé avoir reçu les remerciements de Bastogne, ravie de la collaboration. Contrairement à d’autres….. 

Pierre Delettre annonce également à la presse écrite et télévisée que le rallye devrait subir de grands changements l'année suivante. Un exemple de ces communications via TélévesdreR39;: https://www.youtube.com/watch?v=DNnyGPO_opo vers 5’20’’ 

Nous nous attendions dès lors à être convoqués par le Collège de Spa et/ou recevoir un courrier de protestations, mais il n’en n’a rien été. 

Nous avons nous-mêmes demandés à être reçus par le collège communal de Spa. Lors de cette réunion, l’Echevin des Sports lisait son journal. Belle preuve de l'intérêt porté à notre événement. 

Suite à la réunion, Pierre Delettre a adressé un sms à Mr Paul Mathy, Echevin des Travaux dont voici le contenu :

 «R39;Bonjour Paul, on a annoncé au Collège ou ni Pierre Bray ni Charles n’étaient là que les Boucles déménageaient à Bastogne. Je veux te remercier pour tout ce que tu as fait pour nous, sans toi il y aurait déjà 3 ans que l’on serait partis. D’ailleurs je l’ai dit à tes collègues… A bientôt. PierreR39;». 

Les contraintes et aides supprimées au fil des ans (voir ci-après) devaient aboutir à une rupture. 

 

·         A propos du parcoursR39;: 

A la demande de Monsieur le Bourgmestre de Spa, l’étape de Barisart a été retirée de la programmation «R39;pour ne pas gêner Spa-Monopole avec le périmètre de protection des sourcesR39;». On peut dès lors s’interroger sur le fait qu’un nouveau rallye y ait accès... 

Depuis 15 ans, on nous promet la remise en état d’un chemin permettant de contourner le village de Creppe. Promesse jamais tenue. 

 

·         A propos des infrastructuresR39;: 

Les locaux mis à la disposition de l’organisation étaient déplorables, indignes d’un évènement tel que les Legend Boucles de Spa®.

Quelques exemples : L’insalubrité des Anciens Thermes où une partie de plafond s’est détachée chutant à quelques centimètres de ses occupants ; l’étroitesse du salon gris du Centre Culturel de Spa où nous avons dû, à nos frais bien sûr, ajouter des containers bureau pour combler le manque d’espace ; les locaux du CPAS où l’on devait se faufiler entre les stocks d’objets divers destinés aux plus défavorisés.

Nous remercions toutefois les initiatives du Centre Culturel et du CPAS qui ont fait tout leur possible pour nous soutenir ; de même que le Radisson Palace qui, heureusement, nous offrait un cadre accueillant pour organiser l’accueil initial des concurrents et y implanter la salle de presse. Salle de presse  qui malheureusement était beaucoup trop petite pour recevoir les nombreux membres des médias nationaux et internationaux. 

Dans de telles conditions, difficile de recevoir dignement les visiteurs. Sans parler du fait que cela reflète un manque de considération manifeste qui nous gênait vis-à-vis des participants et spectateurs.

N’oublions pas aussi les différents parcs (assistance et fermé) qui ont été repoussés de plus en loin du centre-ville, le paroxysme ayant été atteint en 2003 où tout le rallye a été contraint de déménager au fond de l’Avenue Reine  Astrid, à la limite communale avec Theux. Ceci diminua fortement la convivialité de l’événement et les retombées auprès des commerçants.

Sans parler du Parc des Sept Heures. Jamais nous n’avons rechigné à remettre en état d’éventuels dégâts causés par le rallye. Mais présenter un devis de réparation de 41.278€ qui correspondait à des travaux d’amélioration et non de remise en état, était tout à fait scandaleux. Notre compagnie d’Assurance s’est finalement acquittée des  frais de réparations uniquement. Déjà deux ans auparavant, le RAC Spa a dû indemniser un montant de 5000€. 

·         A propos des aidesR39;: 

Jamais les Legend Boucles de Spa n’ont reçu un subside de 10.000 €, montant proposé à un nouvel organisateur  et également offert à l’Ardenne Bleue Rally en 2005 pour un simple passage avec regroup !!!, lors de l’année sabbatique des Boucles de Spa®.

En 2014, celui-ci se montait à… 1800€. Et fut diminué d’une multitude de frais et droits facturés pour le réduire presqu’à néant. Plus d’explications ci-dessous.

Qu’il est loin le temps où les services communaux (Travaux et Office du Tourisme) se dépensaient sans compter pour le soutien logistique du rallye.

On peut citer entre autres : les raccordements et consommations électriques tant au centre-ville que sur les étapes spéciales (la Clémentine était même partiellement éclairéeR39;!), le montage du podium, la mise en place de centaines de mètres de barrières Nadar (elles sont mises en vrac à disposition à nous de les disposer) , la gestion des déchets qui était par le passé prise en charge par la Ville de Spa dans son intégralité. 

Non seulement les aides disparaissent mais tout devient payant.

Petits exemples édifiants sur l’édition 2014R39;:

-          mise à disposition de chalets de Noël pour y installer les différents points de contrôles au centre-ville : 100€/chalet

-          mise à disposition des anciens locaux de l’Office du Tourisme pour y recevoir les invités (dont les Membres du Collège)R39;: 250€. Sans compter les nombreuses heures de nettoyage qui ont été nécessaires pour que le local soit présentable ; en effet, il semble que la location d’un bâtiment n’entraine pas le fait qu’il soit mis à disposition dans un état convenable.

-          plus fort encoreR39;: location de l’espace public (Place Royale) pour y installer le Chapiteau soit 450€.

-          Les diverses consommations de chauffage, électricité ; et … de l’eau pour 12€. Comme nous l’a confié un journaliste : « heureusement que Spa est une ville d’eau » ! On peut aussi ajouter d’autres services qui deviennent payants et/ou se réduisent comme les pompiers, etc… 

 

Il est évident que de toutes les communes où se produisent les Boucles de Spa®, la Ville de Spa est la moins coopérative. C’est pourtant elle qui en tire les plus grands bénéfices. 

Bien souvent, nous recevions différentes promesses, réduites à néant moins de 24 heures plus tard.

Nous nous interrogeons dès lors sur le sort qui nous a été réservé ces dernières années par rapport à d’autres événements de Spa et notamment à un tout nouveau rallye. Aucune logique n’a été respectée par rapport aux autres.

Au-delà des aspects purement terre à terre, c’est la manque de considération depuis des années qui est venu à bout même des plus motivés d’entre nous. Depuis quelques années, beaucoup de journalistes, concurrents et autres intervenants nous demandaient ce que nous faisions encore à Spa.

Enfin, et là les différents acteurs spadois n’y peuvent rien, la région se prêtait de plus en plus difficilement à l’organisation d’un rallye de haut niveau, l’urbanisation réduisait considérablement la mise sur pied de parcours longs et attractifs, il est bien entendu impossible de «R39;repousser les murs de la villeR39;».

En plus pour un évènement qui se veut «R39;plaisir avant toutR39;» une lassitude de faire tout le temps la même chose s’est installée avec une érosion du nombre de participants partis découvrir de nouveaux horizons. Il nous fallait réagir. 

C’est ainsi que l’option Bastogne s’est présentée à nous. Les infrastructures n’y manquent pas et un terrain exceptionnel dans le respect des riverains s’offre au rallye. Cela ne peut donner qu’un nouvel élan qui surpassera largement l’aspect purement sportif en offrant un parcours long et varié digne des plus grands rallyes internationaux. Ce que nous ne retrouvions plus dans les régions spadoises à l’exception de deux communes particulièrement fidèles et offrant parcours et aide adéquats.