PRESS

 

 

 Comme vendredi pour les premiers essais libres, le soleil était encore de la partie, ce samedi sur Francorchamps, pour la deuxième journée du Racing Festival.

Les Classic Touring Cars ouvraient le bal des courses de l’après-midi. L’occasion pour les passionnés de revoir en piste une Ford Sierra Cosworth RS500 ex-Eggenberger (une voiture pilotée jadis par Pierre Dieudonné), des BMW M3, une Jaguar XJS, des Ford Capri, Anglia ou Cortina.

Dans le Groupe 1, la victoire revenait à la Ford Sierra Cosworth de Jim McLaughlin devant les M3 de Ray West et Paul Bellamy. Tandis que dans le Groupe 2, la Ford Falcon V8 Supercar d’Andy Robinson mettait 22 secondes de moins que la Ford Escort Cosworth de Dave Cockell pour boucler les douze tours de course, la Subaru Impreza de Vaughlan Fletcher complétant le podium.

Côté spectacle et batailles en peloton, la soixantaine de concurrents du McMillan Caterham Graduates n’était pas en reste. Un bien beau show mené par Brett Ray devant Neil Shinner et Jeremy Webb.

A l’heure du goûter, on lançait la douzaine de jeunes loups (représentant huit nationalités) de la Formula Renault 1.6 NEC Jr dans l’arène spadoise. Et dès le premier tour, le leader du championnat Anton De Pasquale, bondissant depuis le 3e rang sur la grille, profitait de l’aspiration pour virer en tête aux Combes et s’envoler vers son premier succès à Francorchamps. En pole, l’Autrichien Florian Janits se faisait subtiliser le premier accessit par l’Estonien Ralf Aron dans l’avant-dernier tour.

Sixième au départ et à l’arrivée, le « rookie » liégeois Max Defourny (15 ans), se plaignant d’une monoplace sous-vireuse, résistait jusqu’au bout au retour de l’Allemand Nico Otto. Mais en s’élançant 4e de la 2e manche programmée ce dimanche, tout espoir de podium n’est pas perdu pour notre compatriote.

On peut en dire autant pour Régis Gosselin, déçu par sa 9e place au terme des qualifications en Renault Clio Cup Benelux, à 1.350 du poleman néerlandis Mevin De Groot. Le lauréat du Clio Cup Young Talent Challenge compte sur la pluie annoncée pour dimanche pour remonter lors de courses prévues à 10h05 et 14h05. Le Néerlandais de Bruxelles Loris Hezemans partira, lui, en 5e puis 2e position.

Enfin, l’épreuve d’une heure plus un tour de Supercar Challenge clôturait la journée avec un départ très impressionnant d’un peloton chahutant d’une soixantaine de bolides de toutes les catégories. Après un festival de la Volvo S60 de Snoeks, premier leader avant de rétrograder dans le fond du classement, Robert De Graaff ramenait la Dodge Viper du Team Race Art à la première place. Mais son équipier Roger Grouwels ne pouvait résister longtemps au retour de Shaun Balfe et Phil Keen sur la Ferrari 458 GT3 partie en pole.

Profitant de la sortie de piste à Blanchimont de la seconde Volvo S60 de Zumbrink, la paire Bailey-Schulz s’emparait dans l’avant-dernier tour de la troisième marche du podium sur son Aston Martin Vantage GT3.

Côté Belges, on saluait la très bonne 5e place absolue de la Ferrari 458 GT3 Curbstone de Patrick Van Glabeke et Fréderic Jonckheere. Lauréats en Division GT, nos compatriotes confortent leur leadership en tête du Supercar Challenge.

Victoire de classe également, en GTB cette fois, pour la BMW M4 Silhouette de Steve Vanbellingen et Ward Sluys, huitièmes au général juste devant la Nissan GT-R GT3 JRM du Hannutois Philippe Stéveny associé au Français Stéphane Bailly. Sans un deuxième passage par la pitlane, le Top 5 était à leur portée. Partie remise lors de la seconde joute, dimanche à 15h.