PRESS

 

 

 Entrée en matière optimale pour le Racing Festival

 

Qui a dit que la météo est capricieuse à Francorchamps ? Ce vendredi, l’anneau ardennais a été – comme le reste de la Belgique, il est vrai – baigné par un délicieux soleil d’après-saison. Des conditions idéales donc pour les participants du Racing Festival (re)découvrant le circuit lors de séances d’essais libres.

 

Dû à l’accident lors de la première session collective de la Porsche de Vandereyt et Detavernier, inscrite en Supercar Challenge, le timing initial a pris presqu’une demi-heure de retard. Mais une excellente coopération entre les officiels et les équipes de sécurité a permis à toutes les séries d’exploiter tout leur temps de piste.

 

Après le crash matinal, l’impressionnant plateau de plus de 60 voitures du Supercar Challenge a été plus calme lors de deux séances d’une heure. Les plus véloces dans un premier temps avec leur Dodge Viper GT3, Roger Grouwels et Robert de Graaf ne pouvaient pas concurrencer en fin de journée l’Aston Martin Vantage des Britanniques Paul Bailey et Andy Schulz. Shaun Balfe (Ferrari F458 GT3) parvenait lui aussi à se glisser devant la Viper durant la deuxième session. Les meilleurs Belges étaient Patrick Van Glabeke et Frederic Jonckheere (Ferrari), quatrièmes puis sixièmes. Très attendue, la Nissan GT-R du Hannutois Philippe Stéveny (associé au Français Stéphane Bailly) signait tout d’abord un encourageant 6e chrono avant de rétrograder à la 11e place dans la seconde session.

 

Dans la Clio Cup Benelux, Niels Langeveld et Robert Van den Berg se sont partagé les meilleurs temps. Une bonne entrée en matière pour Langeveld qui compte bien profiter de l’absence du leader du championnat, Sebastiaan Bleekemolen (qui participe ce week-end à Petit Le Mans sur une Viper GTD aux côtés de son frère Jeroen), pour relancer ses chances de titre. Après tout, il n’a que 34 points de retard et 44 unités sont à distribuer lors des deux courses spadoises… Une fois derrière Michael Bleekemolen et une fois derrière Melvin De Groot, le demi-Belge Loris Hezemans a pris à deux reprises la 4e place. N’ayant pas pu participer à la première séance, le jeune espoir belge Régis Gosselin a dû se contenter d’un 11e rang peu révélateur lors de la seconde session. Demain, lors des essais qualificatifs, le Carolo devrait assurément remonter dans la hiérarchie !

 

Pas de surprise dans la Formule Renault 1.6 NEC Junior avec la domination d’Anton De Pasquale, l’actuel meneur de la compétition se montrant deux fois le plus rapide de cette bande de jeunes loups. Mais derrière l’Australien, les Néerlandais Janneau Esmeijer et Paul Sieljes et l’Estonien Ralf Aron se sont aussi montrés à leur avantage. Seul Belge au départ, Max Defourny a signé les 6e et 7e temps.

 

Divisé en deux groupes, le Classic Touring Car Racing Club a commencé à remuer les souvenirs… Dans le Groupe 1, les Ford Sierra Cosworth et BMW M3 ont trusté les avants postes avec, dans l’ordre, Jim McLoughlin, Jack Stanford et Richard Millar. Dans le Groupe 2, Dave Cockell et son Escort Cosworth ont devancé la Falcon V8 Supercar d’Andy Robinson et la Sierra Cosworth de Jason Davies.

 

Enfin, en Caterham, Martin Amison, Jeremy Webb et Mick Whitehead se sont affirmés comme les hommes à battre en se plaçant deux fois dans le top 3.

 

Ce samedi, toutes les séries vivront leurs essais qualificatifs entre 9h00 et 12h55, puis nous entamerons déjà le copieux programme des courses (douze au total sur les deux jours) à 13h15.