PRESS

 

 

 « Le plus gros changement depuis la création des Legend »

 

Jean, à deux semaines de l’événement et sans tout dévoiler, que pouvez-vous nous dire du tracé de cette édition 2014 ?

« Qu’il y aura un savant mélange de classique et de nouveautés. 58% du parcours sont différents de 2013 avec trois toutes nouvelles RT. C’est le plus gros changement depuis la création des Legend. Au total, on dénombre dix-huit RT pour les concurrents Legend soit un total de 166,14 km à une moyenne oscillant autour des 80 km/h. C’est du costaud. Pour les Classic, on est à 146 km pour 15 RT tandis que les pilotes faisant la Demo boucleront un peu moins de cent bornes pour un total de 10 spéciales toutes sur routes fermées. »

 

La principale innovation bien sûr c’est ce retour à Bastogne, trente et un ans après.

« Oui, nous sommes très heureux de revenir dans la région de Bastogne qui nous a réservé un accueil très chaleureux. J’y ai tracé deux magnifiques RT assez longues, l’une très rapide l’autre plus technique avec seulement quatre habitations sur le parcours. Dans chacune il y aura quelques portions de toute bonne terre. Les pilotes vont s’amuser. On est ici sur un plateau très enneigé en cas de conditions hivernales. Je me souviens qu’en 1984 les pilotes regardaient les piquets de clôture à certains endroits pour savoir s’ils étaient toujours sur la route. Quand l’hiver cogne là-bas c’est autre chose qu’à Spa. La visibilité est très bonne pour les spectateurs qui pourront facilement enchaîner les deux RT et rester dans l’une d’elle pour voir quasi tout le monde grâce au Regroup de Bastogne. Enfin, pour rassurer certains concurrents et spectateurs, la liaison pour venir jusqu’ici n’est que de 44 km et quasi tous sur autoroute. On faisait bien plus pour aller à Saives. »

 

Y aura-t-il encore une RT show télévisée ?

« Oui mais on a abandonné le domaine de Bilstain qui se dégradait malheureusement trop vite dans certaines conditions et s’est avéré trop cassant pour des voitures historiques. On a donc trouvé une nouvelle RT show qui sera retransmise en direct le samedi après-midi sur différentes télévisions locales comme Télévesdre mais aussi Motors TV. Les voitures seront équipées de balises AMB comme en circuit ce qui permettra d’avoir les chronos intermédiaires tour par tour et le temps total instantané. Ce sera bien utile pour les commentateurs et nous permettra facilement de compter les tours de chacun. Le public pourra venir massivement, se garer facilement et avoir une bonne visibilité sur quasi la totalité du parcours. »

 

Quel accueil réserve-t-on habituellement aux Legend Boucles de Spa dans les différentes administrations que vous visitez ?

« Très bon. Un bourgmestre m’a même demandé d’allonger la RT d’un km et m’a dit avoir refait une portion de route afin que nous puissions y passer. Du côté de Bastogne, on voulait que je revienne dans le village de Bourcy comme à l’époque. Mais j’ai dû refuser pour des questions de sécurité. On devait passer près d’une école, il y a des barrières et des dos d’ânes. Et puis le public est toujours plus difficile à gérer dans un village qu’au milieu des champs. »

 

Certains spectateurs vous reprochent d’enchaîner des RT très proches ce qui les empêche de voir les deux en parcourant un minimum de kilomètres. Votre explication ?

« C’est voulu bien sûr afin de répartir un peu plus le public et d’éviter une trop grosse concentration de personnes sur une seule RT. La gestion des spectateurs est l’un de nos principaux soucis vu le succès de l’épreuve. Ce serait différent si j’organisais un rallye provincial. »

 

La célèbre étape forestière de la Clémentine est-elle encore au menu ?

« Ah cela vous devez demander à Pierre Delettre. Je suis tenu au secret (rire). Mais elle fait partie des traditions et vous savez qu’à Spa on aime cela les coutumes. C’est la préférée des pilotes et du public. On se bat chaque année pour pouvoir la conserver car elle fait partie du patrimoine des Boucles. »