PRESS

 

 

 2e journée Racing Festival: La Viper de Hoevenaers meilleure Supercar, une Wolf impressionnante en Speed Series

Les averses avec des conditions d’adhérence changeantes et une pluie de pénalités ont émaillé la deuxième journée du Racing Festival.

Après les succès sur le sec de Jéremy Webb en Caterham Graduates puis sous la pluie de l’impressionnante Wolf 3 litres d’Ivan Bellarosa tournant dans des chronos de LMP2 en Speed Series, le Supercar Challenge a proposé une deuxième manche pour le moins animée.

Sur une piste encore détrempée au départ, la Porsche de Biense Dijkstra et Sebastian Bleekemolen surprenait vite le poleman Glynn Geddie. Chaussée de gommes rainurées, l’ « Allemande » partie en seizième position bouclait le premier tour en tête et prenait la poudre d’escampette d’autant plus facilement que ses concurrents en Super GT roulaient soit sur des œufs en slicks soit écopaient pour la plupart d’une pénalité d’une minute pour avoir changé de pneus trop tard sur la grille. Mais l’assèchement progressif de la piste et un « Drive Through » lui coûtaient la victoire pour 26 secondes.

Devant, la Viper de Peter Hoevenaars, partie en slicks, offrait un véritable festival. Et malgré sa pénalité, le Néerlandais s’imposait, la McLaren du leader du championnat, le Britannique Glynn Geddie complétant le podium  absolu devant la Ferrari 458 de Jan Versluis, la Volvo S60 V8 Silhouette de Zumbring et la Corvette de Grouwels.

Partis de la pitlane pour éviter justement la même pénalité d’une minute que la Viper de leurs rivaux Wilkens-Scott, nos compatriotes Steve Vanbellingen et Ward Sluys gagnaient leur pari en s’imposant pour un peu plus de trois secondes en GT face au serpent américain. Brillants huitièmes au général, il leur manquait un point pour être couronnés dans la catégorie.

En GTB, les Belges Lamster et Neyens échouaient à la 6e place après avoir mené le début de course, la victoire revenant à la Porsche de la paire Frijns-Wijnen.

Enfin en Super Sport, après un excellent début de course sur le mouillé des Seat de la « Monster Family » et de notre compatriote Jimmy Adriaenssens (finalement sur la 3e marche du podium), c’est la BMW 132 GTR de Schouten-Van der Aa qui décrochait la timbale.

Le soleil revenu pour clôturer cette belle journée de sport auto, Jéremy Webb et Ivan Bellarosa confirmaient qu’ils étaient bien les plus forts dans leur catégorie respective en rééditant leur succès matinal en Caterham Graduates et Speed Series.